Mercredi 7 avril 3 07 /04 /Avr 12:16

Tatoo-pour-S649-Bonjour à tous 2010-03-29-34180

voici la suite de mon histoire avec MD j'éspere que vous la trouvrer toute aussi savoureuse que la première partie

ça faisait déjà un long moment que j'étais sur la croix, j'étais rendu au bout de mon endurance, mes bras étaient rendus très douloureux de leur exposition dans les airs le sang c'était retirer de mes mains devenues bleu mes jambes devenais pleines de crampes d'être écartées dans la même position je supliais MD de me libérer par le micro de ma cam

Mais comme mes hauts-parleurs fonctionnaient mal je devais lire à l'écran sa réponse et l'image avait disparue depuis déjà un bout de temps alors je détachais un poingnet pour bouger la souris de l'ordi pour voir sa réponse

il ne n'avait jamais répondu à mes suplications mais il s'est aperçu tout de suite que j'avais osé detacher un poignet

-TU CROYAIS QUE J'ETAIS PARTI?...POURQUOI  TU T'ES DETACHEE?...TU M'ENERVE ET JE VAIS TE PUNIR DAVANTAGE...DETACHE TOI... VITE 

J'avais beau tenter de lui expliquer la raison de mon acte mais rien n y faisait il ne m'écoutait pas alors je choisi de la fermer et de prendre la punition qu'il allait m'imposer ...je sers à ça d'ailleurs mon lot d'esclave maso est de souffrir pour mon Maitre à travers mes contrôleurs je n'ai aucun doit autre que de la fermer et d'obéir que la punition soit justifiée au non

-Fait ton auto-critique

Je m'agenouillait et baissait les yeux et ainsi commença mon mea culpas humiliant

-Je ne suis qu'une esclave et j'ai été une merde de petite peste ,j'ai mérité amplement les punitions que vous m'avez imposés, je ne dois plus jamais me rebeller devant mon Maitre ou avec ses contrôleurs attitrés, je suis née pour être une esclave maso et je dois rester à ma place, merci MD de m'avoir punie et remise là ou je dois rester en tant que salope, ma condition est celle d'une chienne d'esclave au dessous de tout, nue et ramper à vos pieds sur le plancher

-Tu vas continuer à me tenir tete?

-Plus jamais MD vous m'avez montré où est ma place et j y resterai

-ça ta servi de lecon?

-Oui MD je ne me rebellerais plus jamais

-Mais moi je ne suis pas encore satisfait

J'eu un long gémissement à ses paroles je savais que je serais encore torturée que pour le plaisir que MD y prendrait

MD est un controleur trés dur et on voyait qu'il adore me tourmenter juste pour me soumettre à ses désirs pervers

et moi même si je sortais des séances avec lui toute endolorie et que j'en avais même pour quelques jours a m'en remettre. J'aimais toujours le plaisir de la douleur que m'offrait MD ce plaisir était pour moi toujours satisfaisant en moi et me rendais toujours beaucoup plus docile qualité bien appreciée d'un Maitre qui veux de sa soumise une parfaite obeissanse

-Maintenant séance d'écrasement des seins...sur la table...avec pinces aux seins...exécution...vite...

Mes seins avaient été rendus très sensibles après la suspension et ils étaient toujours bondés très serrés completement bleuis mais je savais ne pas avoir droit aux moindres rechignements alors docilement je m'instalais comme MD m indiquaitet mêm si mon corps demandait grâce je restais la bouche cousue et obéissais à la moidre consigne j'etais là pour souffrir et j était une esclave et j'irais jusqu'au bout pour mon MAITRE 

-Lêve toi et fait vite...

je m'instalais les seins bien présentés sur la table devant la cam pour lui offrir le spectacle de souffance qu'il exigait

- avec la barre...écrase

avec la barre d'immobilisation je du écraser mes seins déjà gonflés et bleuis par le bondage de toutes mes forces ...je grimaçais de souffrance la pression était telle qu'elle me donnait les larmes aux yeux

-Pose la barre sur la table ...frappe tes seins toujours pose sur la table...

je frappais mes seins le plus fort que je pouvais mais ils étaient déjà en compote et la douleur était telle que j'y allais avec la force qui me restais

-Tu les caresses?...j ai dit frapper

avec la force du désespoir et pour que le suplice prenne fin je donnais des coups les plus forts que je pouvais

mes seins bondissaient sur la table comme des ballons trop gonffler je déteste me frapper moi même mais je voulais que

cette torture finisse le plus rapidement possible alors je me frappais avec toute la crua2010-03-29-34101ute que MD exigait

-Reprend la barre et écrase toi encore salope...

je saisi la barre et appuyais fermement sur les seins encore et encore ...obéir était mon seul droit la douleur était insupportable mais j'appuyais j'étais punie ,et le serais tant que MD ne serait pas satisfait

-arrête...leves-toi tu cours et tu fonces sur le mur avec tes seins projetés dans le mur...attache tes poignets dans le dos

Voilà un ordre étrange qu'on ne m'avait encore jamais demandé a 20 reprises MD exiga que je fonce avec mes seins durs et bondés dans le mur devant moi de toutes mes forces l'écrasement contre le mur était d'autant plus douloureux que si on m'avait frappé a plusieurs reprises de facon tout a fait humiliante je devais écraser mes seins à toute vitesse dans le mur devant moi les mains attachées derrière le dos pour éviter de me proteger lors du contact brutal de mes seins avec le mur

- oui ...bien...appproche

je m' approchais de la cam

-détache tes mains et montre moi bien les seins

je dû pendre mes seins dans les mains et bien les lui exposés pour qu'il inspecte bien le travail

tu sens les effets du ligotage?

humilier les seins tuméfiés je fit un signe de la tête dans l'affirmative ...il n'attendait pas d'autre réponse de ma part de toute façon

-Maintenant tu vas te mettre 10 pinces à chaque seins

je pris chaque pince ordonnées et les installais en ligne sur chaque seins j'étais devenue presque légume tant la douleur était persistante je priais en moi pour que cela s'arrête un jour et qu'il me laisse enfin les seins tranquille je n'étais qu'une salope une chienne qu'on torture pour le plaisir mais mon seuil de tolérance à la douleur était presque atteint ...mais c'est ce que je croyais mais MD n'en avait pas du tout fini avec moi

-comme ça tu va te suspendre de nouveau par les seins les mains attachés au dos

seigneur comment allais-je encore supporter ce nouveau traitement j'étais mortifiée mon corps ne m'obeissais plus mes seins élancaient de douleur et je devais encore les suspendre!!!

-execution...EXECUTION MERDE

je pris la chaîne pour me suspendre encore par les seins et recommencais à la tendre de facon a ce que mes orteils ne touche plus terre la douleur était horrible et m'envaissais totalement j'arrivais à peine à repondre par un signe de tête à MD

-je vais te reduire à l'infime au point ou tu dois te sentir inferieure à ton Maitre lorsque tu es la sale pute de merde

chienne et esclave

ma voix n'était plus qu'un mince filet a peine audible 

-oui MD

-tu sais que tu est inferieure a moi?

-oui MD

- la chaine n'est pas bien tendue

comment pouvai-t il dire cela j'étais au maximum de ma souffrance je du resserer encore d'un cran la tension de la chaîne encore je n'était plus rien qu'une chiffe molle qui pendait au bout de la chaîne les poignets bien entravés dans le dos quelques minutes de ce traitement et mes jambes ne me tenaient plus ma tête se mit a me tourner violement le coeur sur les lèvres je perdais consience je n'eu que le temps de defaire la chaîne que je m'affalais sur le plancher froid et dur la sueur perlais sur tout mon corps j'avais été au-delà de mes capacités

MD consient de la scène avait respecté mon malaise et me donnat suffisament le temps pour reprendre mes esprits

-tu me tiendras encore tête?

-non MD plus jamais je ne me montrerais rebelle, j'ai bien mérite ce qui m'est arrivée, je vous demande encore pardon je ne recommencerais plus jamais

-bien...relève toi et tu vas te donner des gifles sale pute

aucune pitier pour mon malaise par contre il etati encore pres a men faire voir encore et jai du me donner gifle sur gifle jus qu a stisfaire Md et rendre mes joue de la couleur quil exige a ces moment la presque violette

-tu as des aiguille?2010-03-29-33018

je n avais que des epingle sous la mains a quelle torture me desitinais t il encore

-je n ai que d es epingle

-montre les moi...bien desinfecte les et pose tes seins sur la table...

je du obeir encore mon suplice n etait pas fini meme apres mon evanouissement je desinfectait les aiguille et posa mes seins deja meurtrie sur la table

-bien...prend une aiguilleet plante la dans le seins gauche

je pris une aiguille et la planta vivement dans mon sein gauche comme ordonne

-appuie...

je du l entret au complet pour qu on ne vois que la dette de l aiguille

-mets en 4 autre dans le meme sein

quattre fais je du me transpercer de ses aiguille impitoyable dans mes seins meutrie et bonder je n etait qu une sale chienne d esclave mon devoir etait d obeir

-prend la cam et montre bien

MD tenais a voir le resulta de pres en graos plan je lui montrais ma decheance davoirdes aiguille plante dans les seins je n avais que plante des aiguille prestement elle n etait pas toute entre profondement

-je ne veut voir que des billes blanches alors appuye

je du appuyer dessus pour qu'elle soit completement introduites dans mon sein...je me sentais humilliée comme si j'étais maintenant qu'une vulgaire pelotte à épingles

-ok ...pour l'autre sein aussi

je du me pénetrer encore 5 épingles dans le sein droit les épingles me pénétrais la chair sans pitiér mais je devais obéir et exécuter les ordres c'est tout

-prépare encore une vingtaine d'aiguilles tu vas en mettre encore 10 dans chaque sein ...vite sale pute

je du encore m'infliger 10 aiguilles dans chaque sein je ne savais même plus où les planter tant j'étais transpercée

-Joli...tu es contente?

quelle question...mais je savais qu'il n'y avait qu'une seul reponse...et en toute soumission je lui repondit les yeux baisser ,les seins transpercés de toute part

-oui MD

-je te laisserais bien comme ça pendant 1 heure...j'aime...prépare le branloir

le banloir et un vibro masseur taper sur un manche que mon Maitre me fait utiliser sur la croix

-retourne à la croix et attache toi bien écartele et fourre toi le branloir entre les deux jambes salope et tu le mets à la puissance maxi...obéie sale pute...

je du m'installer sur la croix les poignets et les chevilles attachés par des bracelets le branloir bien installer entre les jambes

les seins bondés transpercés d'aiguilles je sentais dans la chair de mes seins chaque aiguilles enfoncées profondement  cruellement

la vibration était intense sur mon clito, je me sentais bien humiliée, bien dégrader devenue une sale chienne d'esclave maso qu'on utilisait comme objet et abusait sans vergogne abuser ,torturer comme un jouet ,une salope qu'on prend pour le plaisir de faire mal et d'humilier de deshumaniser d'en faire une esclave rampante sur le plancher nue et dégrader

soudain des vagues de plaisir montèrent en moi comme la mer qui caresse le sable sur la plage 1,2,3 fois je n'étais plus qu' une pute maso dans la jouissance la plus totale orgasme sur orgasme s'emparèrent de moi de ma chair tumefiée la douleur amplifiait mon plaisir. Je jouissais tellement que mes poignets tiraient sur mes liens comme pour s'en liberer je cris ma jouissance une après l'autre je me débat je n'en peut plus ...pitiér ...mon dieu pitiér ...je n'en peut plus ...la vibration sur mon clitoris n'est plus suportable ...je sursaute je me débat je cris

-pitié MD je n'en peut plus ...au secours............

non sans prendre son temps MD accepta de me libérer

-ça ta fait du bien salope?

écrouler je fit un signe de tête affirmatif j'étais vidée écrasée sous mon joug je ne pouvais qu'obéir ...seulement obéir ...aucune protestation d'aucune sorte était admise ...obéir c'est tout

-une petite dose de cire serait cool non?

ce n'était pas une question mais un ordre tout simplement ...briser sans dire un mot je saisit la chandelle et fit couler la cire brûlante sur mes seins sur les têtons et à travers des aiguilles ...je gémissais à peine je n'avais plus de volonté plus de personnalité j'étais deshumaniser MD avait accomplis son oeuvre et m'avait punie et des2010-03-29-35446humanisée complètement je n'étais plus que chairs endoloris et maitrisés plus aucune volonté je n' était plus rien ...rien qu'une salope d'esclave bien dressée

-prend le branloir et lêche le

je levais les yeux ...je déteste faire cela...

-pourquoi?

-parce que tu as jouie dessus ...remercie le

quelle horreur je devais lêcher un vibro pour le remercier d'avoir jouie dessus...beurk...

Mais je n'avais plus aucune volonté ma langue carressas la pomme du vibro je dû bien le nettoyer avant de pouvoir enfin dispose de MD

Aprés avoir eu la permission de me défaire des aiguilles le sang jailli de mes perforations voilà un résultat idéal qui plut sans contre dit à MD

Mon baptême de sang maso

voilà une séance longue mais très bien appliquée comme toujours de Maitre D .j'espère que la lecture vous a plu car tout ce que je raconte est vécu sans contre dit

j'espère que vous serez bientot de retour pour une autre de mes séances que j'espère décrire comme il vous plait à tous

à bientôt

suplicia s649

 

 

 

 

 

 

Par suplicia s649 - Publié dans : BDSM - Communauté : SM soumise masochiste
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de suplicia.erog.fr
  • Le blog de suplicia.erog.fr
  • : NU
  • : sujet d une soumise et des exibition que son Maitre lui impose et ce en plusieur site cage,bondage,et exibition en cam grer par sont maitre ,imobilisation,et degradation au rendez vous
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
  • : 01/02/2010

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Février 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés