Vendredi 1 octobre 5 01 /10 /Oct 17:23

Tatoo-pour-S649-bonjour a vous tous

cela fais un bout que je n'avais pas mit a jour ma vie d'esclave.
ma separation avec mon ancien maitre l'exigait.
car je me fais un point d'honneur de vous raconter des histoire vrai.
je pourrais vous racontez des fantasmes et des histoires qui pourais sortire de ma tete,
et j'en aurais certainement le talent.
mais je veut mon blog comme une confession de ma vie d'esclave.

alors je suis ici pour vous raconter ma premiere rencontre avec mon nouveau Maitre
et ce en toute verité.
j'ai fait la rencontre avec Sir il y a quelque semaine,
je l'ai rencontre par un ligne telephonique BDSM a sur laquelle j'ai un profile.
Sir viens de St-hubert une ville en banlieu de Montreal.

apres nous avoir laisse quelque message de presentation et avoir parlé au telephone
pour conclure d'un rendez vous.

je l'ai invite a venir chez moi pour notre premiere seance.

nous nous somme mit daccord sur une certaine marche a suivre et les étapes.

je devais porter de vieux vêtements et être prête a une dommination tres dure.
il avait decider qu'il me montrerait de quoi il est cappable.

il devait frappé à ma porte tôt le matin,
et me donnerait une seance de 12 heures.

alors le matin je sors de mon lit et prend une douche.
m'habille de vetements sexy mais donc je ne me servais plus.
l'heure avancait je me mettais a l'ordinateur pour ne pas trop pense a l'anxiéte qui me serrait la gorge.

changer les idées pour ne pas trop penser au longues heures de souffrance qui me serait imposé.
soudain on frappe a la porte.
une sorte de peur melangé a l'exitation envahissait mon corps tout entier.
tremblante ,je me dirige vers la porte saisie la poigner et ouvre.
pour decouvrire un homme souriant le visage avenant.
il n'avait rien de tres effrayant.
mais j'ai apris a ne pas me fier au apparence avec les maitres.

je le fit entré il déposat sur la table de salle a manger un sac remplis des choses qu'il voulait utiliser sur moi.

il y avais fouet et cordes,
et toute sorte de petit instrument de torture qu'il avait trainé avec lui
et ce plaisait a me les montrer pour voir ma reaction .

c'etait plutot des objet artisanal,
et cela ne m'impressionnais pas beaucoup.

mais je ne dit rien et le laissait me montré ses tresors dont il semblait si fier.
puis nous avons partagé un café pour s'aprivoiser et se connaitre un peu.
tout allait bien.
quand il se leva et se planta derriere ma chaise.
un frisson me parcouris le corps.
je sentait que il voulait passer au chose sérieuse.
soudain il empogna mes cheveux brutalement en versant pas tete par derriere.
jamais je n'avais senti une telle force.
ma gorge se serra.
mon Dieu dans quoi m'étais-je embarqué encore.
il me leva et me traina par les cheveux en me plaquant face au mur brutalement.
il avais saisi un corde et attacha mes poignet dans le dos.
il serrait si fort que les corde me rentrait dans la peau douloureusement.
tout se passait si vite que je n'avais meme pas le temps de penser.
la seul chose qui m'envaissait etait la douleur des corde dans la chaire.
puis il a saisit une chaine et m'enchaina les chevilles qu il cadenassa.
il ne m'avais laisser que 10 cm de chaine pour marcher puis il me retourma d'une seul traite
et je recu une pluie de giffles au visage.
il me frappais brutalement.
j'avais l'impression que la tete tomberais de mes epaule tant les coups etait infliger brutalement et sans aucune pitier.
je sentais les endorfine monter en moi et l'exitation d'être mise a ma place par un maitre, qui savais comment traiter un salope tel que moi.
plus je sentai sa main s'abattre sur mes joue ,et plus je me sentait prise et acculer dans ma condition d'esclave.
il me prit a la gorge plaquant ma tete au mur.
- tu vois salope a quelle point je peut etre dure, tu es a moi maintenant et je sens que tu le sais.
tu n'est qu'un salope et ta place est d'etre esclave .
tu est ma propriéte maintenant il glissa sa main sur mon corps et saisit un sein qu'il ecrasa dans sa main
je poussais un gemissement de douleur.
il le secoua brutalement avec un petit rire de gorge démoniaque avant de me cracher au visage un
-SALOPE tu aimes hein?
je serrai les dent je ne voulais pas repondre
il serra et secoua mon sein encore plus impitoyablement
cela m'arracha un cris
-haaaaaaaaaa!!!
il persifla
- TU AIME?
-ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!
cela sorti plus comme un cri que comme une reponce.
de tout facon je savais qu'il n'en attendais pas d'autre
-SALOPE!!!
puis il me saisit par les cheveux et me poussa pas en avant,
je faillit tomber parterre.
la chaine qui enfermait mes cheville ne me laissait que faire de tres petit pas
chaque pas etait une veritable torture.
les anneaux des chaines s'enfonsaient toujour davantage dans ma chaire.
il me fesait avancer impitoyablement vers la chambre
cela me sembla une eternité.
mais je ressentait le delice de la douleur,
et la force de ce maitre impitoyable me fesait ressentir a qu'elle point je n'etait rien,
que je n'etais qu'un jouet avec lequelle il semblait adorer s'amuser.
dans mon ventre je sentais les papillons de l'abandon total me chatouiller.
l'abandon a ce maitre qui se plaisait a me manipuler a sa convenance.
arrivé pres du lit je fut lancer comme un vulgaire sac de pomme de terre.
je rebondissait sur le matela pieds et point lier.
puis il s'attaqua a mes vêtements.
avec une force que je ne me doutais meme pas.
il me saisit par le col de mon T-shirt,
il le dechira de haut en bas d'une seul traite.
laissant voir mon soutien gorge noir qu'il empoigna et fit éclate les élastique.
ma forte poitrine etant liberé ballotais sous le choc.
il ne perdit pas de temps et les empoigna les pressant comme des citrons.
je pouvait voir sont sourire de satisfaction quand il les secouait pour m'humilier d'avantage.
etendu sur le lit les poignet lier dans le dos les chaine au cheville humillier dans les profond de mon âme,
je ne pouvais que le laisser me traiter comme un jouet entre ses mains cruel.
j'etais sous le choc d'une tel prise en mains violente de mon corps de salope .
il me pinca les mamelons si fort qu'il m'arracha un cris.
qu'il maitrisa aussitot avec un foulard en me baillonant sans aucune delicatesse,
me le serrant au maximum.
puis il dechira ma jupe et arracha mon string avec une grande brutalité.
voila j'etais nue et ligoté et baillonne.
completement exibé et livré a mon tortionnaire.
sans aucune defense.
une sensation de honte et d'exitation m'envahie.
je sentais a ce moment même comment il etait devenu a cette minute même propriétaire de moi
et de mon corps.
il pouvais me faire ce qu'il voulait.
me prendre comme il voulait.
j'etais a lui.
je sentais sa propriété sur moi.
elle etait palpable.
je lui apartenais.
j'étais vaincu réduite a l'esclavage
nue et humiliée.
il me forca a ecarter les cuisses.
et penetra ses doigts,
en moi forcant ma chatte humide.
il les entra d'un seul coups,
le plus loin qu'il le pouvais
et fouilla ma chatte durement
a la facon d'un proprietaire
qui inspecte sa nouvelle aquisition.
-tien...tien...prend ça salope...maintenant tu sais que tu m'appartien...tu n'est plus libre et ne le sera plus jamais.
en foullant ta chatte je sais que tu es faite pour etre esclave
je te sens...tu es faite pour être la propriété d'un Maitre.
tout en toi est esclave chaque fibre de ton corps est fait pour etre asservie.
tu n'es qu'une chienne ...une salope faite pour la douleur...
et je te prend tu entend ...tu es ma propriété maintenant et pour toujour salope...
il me fouillait sans pitier
me prenant comme ca chose ,un objet completement a sa merci,
et s'etait le cas.
a chaque mouvement de ses doit dans ma chatte me prouvais se qu'il disait.
il allait etre mon Maitre ,et j'allais lui appartenire corps et ame bon grée mal grée.
il n'etait pas homme a etre contredit.
je sentait son pouvoir sur moi qui me transpercais le corps j'usqu'a l'ame,
chaque coups dans ma chatte me prouvais que j'etait a lui,
et il le savait parfaitement.
il baissa mon baillon
-dit le moi chienne que tu es mon esclave ...je te l'ORDONNE!!!
il enfoncais ses doigt cruellement je sentais sa respiration qui s'accelerait tant son exitation etait grande
je lui bredouilla
-oui je suis votre esclave...
il enfonca encore ses doit plus brutalement
-DIT LE! je veut te l'entendre dire encore
-je suis votre esclave ...Maitre
-ENCORE!
la je cru qu'il allait me défoncer
je lui ai crié dans toute ma douleur
=OUI...HAAAAAAA!.........JE SUIS VOTRE ESCLAVE........ET JE VOUS APARTIEN.........JE SUIS VOTRE PROPRIÉTÉ HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!.................
pour toute reponse il me remit le baillon dans la bouche
et se mit a me violer vigoureusement avec ses doigt
je mouillais mes draps tant mon exitation etait si grande
-SALE PUTE...tu aimes ...tu es vraiment une salope... je vais te montré a quoi sert les pute d'en ton genre
puis il défit sa bragette et m'enfonca sa bite dans la chatte brutalement
chaque coups me frapais comme un bélier avec le quelle on enfonce une porte
il me retourna et enfonca sa bite dans mon cul
c'etait extremement douloureux
je criais meme si le baillon etoufait mes cris
-tiens ma chienne...sale pute...
voila se que je fait des salope comme toi...
j'en fait des esclave...c'est la place des putain comme toi...
je savais qu'il avait raison
j'etais avilie jusqu'au plus profond de mon âme
il ne me restais que l'obeissance la plus total a ce Maitre
et de le laisser me posséder désormais
et porté les chaines qu'il m'imposerait
chaqun de ses coups me rappelais ce que j'étais
chaque fois que sa bite s'enffonsait entre reins
elle me criait... CHIENNE...SALOPE...PUTAIN...
et me convaincais de ce que j'etait devenu etre ses mains


puis il se releva et me dettacha les poignets
arracha les vêtement en lambeau qui restait sur mes epaules
et me tourna brutalement sur le ventre
il pris les corde attacha mes poignets ecartelé sur le lit fixe au barreau il me fesait mal
les corde me serrais les poignet impitoyablement
il les attachait brutalement
je me sentais un objet qu'il manipulait sans aucun égart
il fit la meme chose pour mes chevilles
j'étais nue ecarteler sur le lit
livrer a mon bourreau
puis je sentie des coups cuisant sur le dos
il me fouaitait sans pitier
les coups pleuvait
sur mon dos et mes fesses
m'arrachant des cris et des soubresaut de douleur intense a chaque coups infliger
il me frapait brutalement
sans relache
les larmes coulait de mes yeux sans que je puisse controler quoi que ce soit
je ne pouvais que recevoir les coups impitoyable
qui brulais ma peau cruellement
la seul chose qui m'était permise etait les larmes
j'ai du recevoir des centaine de coups
il avait un bras infatigable
et m'humiliait entre les coups en m'inserant des objets dans la chatte et dans l'anus
et riait de mon impuissance et de ma vulnerabilité
il etait le Maitre et me fesait bien comprendre ce que j'étais
un morceau de viande qu'il avait le pouvoir de manipuler comme ca lui chantait
il me tirait les cheveux pas derriere et me gifflait violament
me traitais de vache de salope,de putain,de chienne
tout se que j'étais en realite
tout ce que je sentais en moi
il me dressait , me mettais a sa main
il interchangait les accesoire pour me frapper
ses mains nue,le fouet ,la canne,les padels.
je n'étais qu'une viande qu'il attendrissait pour son plaisir de pouvoir
je le sentais ,et je degustais impitoyablement
chaque torture me rabaissais et me montarais la place et la condition qui etait la mienne et que je devais garder et rester
puis une fois que je n'avais plus de reaction ,que j'etait completement aliener pas tant de brutaliter
que je n'etais plus qu'une poupé de chifon entre ses mains
il me detachat et me prit par les cheveux me fit mettre a 4 pattes et me traina brutalement vers la cage
il m'obliga a y entre et me ligotta dedans
et cadenaca la porte et il me laissat comme cela pendant 2h
et me formant a ce que serait ma vie d'esclave en tant que sa propriété
il me saisissait brutalement les cheveux a travers les barreau
pour que je comprenne bien ce qu'il me disait et ou etait ma place
cela a continuer pendant 12 heure ou il me fesait alterné de la cage au lit a fouetter cruellement
quand il ma quitté
il me permis de sortire de la cage
mes force m'avait tellement abandonné que je suis resté nue parterre
meme longtemps apres son depart
j'etais complement vider ,battu,ma peau me brulais des coups que j'avais recu
je restais la comme une putain abuser, nue et battue
je meditait sur ma condition d'esclave
je n'etait plus rien d'autre
je savais que j'avais enfin rencontré le maitre a qui j'appartiendrais pour toujour
qui avais reussi a s'imposer à moi comme Maitre
je le sentait dans mon âme et dans mon corps

J'ETAIT ENFIN A MA PLACE
J'ETAIT ENFIN L'ESCLAVE QUE JE SUIS

 voila pour ma première rencontre avec mon Maitre
le seul et unique
a qui j'appartien corps et ame
qui a fait de moi ce que je suis
je suis sa propriété ,sa chienne,sa salope,sa putain
il a tout les droit sur moi
je ne suis desormais qu'une esclave...son esclave

suplicia



Par suplicia s649 - Publié dans : BDSM - Communauté : SM soumise masochiste
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : Le blog de suplicia.erog.fr
  • Le blog de suplicia.erog.fr
  • : NU
  • : sujet d une soumise et des exibition que son Maitre lui impose et ce en plusieur site cage,bondage,et exibition en cam grer par sont maitre ,imobilisation,et degradation au rendez vous
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
  • : 01/02/2010

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Février 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés